Gus, nouvelle table excitante 10 février 2013

Pin It

Pas que je m’entête à vouloir en faire la promotion, mais la portion de Beaubien contenue entre St-Denis et St-Laurent devient vraiment un de mes endroits favoris pour flâner. Déjà qu’on y appréciait le Vieux-Vélo, le Notre-Dame Des Quilles et Lambert et Fils, on peut désormais visiter une adresse gastronomique pas piquée des vers, le Gus.

Ouvert depuis quelques jours à peine, ce restaurant directement voisin du Notre-Dame Des Quilles, est invitant dès qu’on l’aperçoit. Petit, mais chaleureux avec ses poutres de bois apparentes, ses luminaires de Lambert et Fils et le design irréprochable de sa signature visible sur la verrerie, les uniformes et la devanture, c’est définitivement un endroit où on a envie de se poser, pour essayer.

Le chef, ancien propriétaire du Jolifou, propose un menu de type bistro français revisité. Les plats sont biens présentés, les épices utilisées originales et la viande est irréprochable. Coté style, les murs abattus – en belle vieille épinette –  pour avoir un peu plus de profondeur de cuisine, ont servi de matériel à la confection du bar (long bar auquel j’irai certainement m’asseoir la prochaine fois). C’est que l’ébéniste derrière le projet avait déjà signé, entre autre, la réalisation du Baldwin.

Le service est chaleureux, le choix de vin, quoique court en raison de la nouveauté de l’établissement, est intéressant et les plats préparés avec grand soin. La cuisine ouverte derrière le bar donne un sentiment de proximité avec les employés très agréable; j’ai pu discuter brièvement avec le chef, le voir monter ses assiettes, tout en prenant le temps de déguster en apéritif une bonne bière belge pas si facile à trouver à Montréal.

Coté prix, c’est tout à fait raisonnable pour la qualité de ce que vous y mangerez. Et on y offre plusieurs vins au verre… À essayer au plus vite, et, même si ça ne fait qu’ouvrir, pensez peut-être à réserver, car il semble que plusieurs l’aient déjà remarqué…

Gus
514 722 2175

Gabrielle (50 Posts)

Gabrielle Jacques aime les choses. Les belles, les bien pensées. Mais surtout, elle aime les gens derrière les choses, la ville, les villes et les trésors qui se présentent dans l'art de la promenade. En fait, la déambulation la fascine tellement qu'elle en a fait son sujet de maîtrise, en flânant, et se promène maintenant rigoureusement de par les ruelles et autres beautés architecturales. Accessoirement, elle fait aussi de la rédaction, surtout parce que les paroles s'envolent.


À lire

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

2 réponses à “Gus, nouvelle table excitante”

  1. Bonjour, en effet ce bout de rue a beaucoup changé. Il y a à peine cinq ans, c’était un coin presque mal-famé du quartier, ou à tout le moins bien triste. Et il y a de nouveaux établissements bien plus modiques que Gus.

    Il y a une nouvelle fruiterie – magasin de noix, produits naturels etc. au coin des rues Beaubien et St-Dominique, « Spicy Nuts ». Je déteste le nom (qui laisse croire qu’on y vende surtout des noix et fruits secs) mais il y a un bon petit choix de légumes, fromages etc, et surtout bien frais.

    Il faut aussi se rendre à la Boucherie Saint-Viateur, qui est autant épicerie que boucherie, avec un bon choix de produits sud-américains, et surtout du Cono sur (Argentine et Chili). Bon choix d’empanadas (avec et sans viande), denrées de base, un petit choix de fromages, notamment italiens (L’Argentine est très italienne) souvent moins chers que chez Milano ou Capitole.

    17 mars 2013 à 15 h 49 min Répondre
  2. Wawa #

    Désolée mais ce restaurant est totalement « correct sans plus » et hors de prix pour ce que c’est !
    67$ pour un surf and turf
    10$ pour une soupe a l’oignon franchement pas bonne
    Les entrées entre 10 et 20$
    Le vin le moins cher est a 58$
    Non merci mais a ce prix il y a des tables bien meilleures a Montréal

    15 mars 2013 à 13 h 33 min Répondre

Laissez un commentaire